Pourquoi pratiquer la motricité libre ?

La motricité libre est une activité très avantageuse pour les enfants. Le principe consiste à laisser, aux enfants, la liberté d’évoluer à leur rythme. C’est donc une pratique réservée uniquement aux enfants en bas âge. Dans cet article, découvrez les raisons pour lesquelles la pratique de la motricité libre peut être bénéfique pour votre enfant.

La motricité libre favorise les expériences motrices libres de l’enfant

Le plus souvent, l’enfant est placé allongé sur le dos. Dans cette position, il ne fait aucun effort pour se maintenir. Il s’agit, en effet, d’une position physiologiquement naturelle qui ne demande aucun exercice de tension pour se soutenir. C’est donc, une position qui lui est tout à fait agréable. Dans cette position, l’enfant peut tourner la tête entièrement à gauche et à droite, il peut bouger les bras, les mains, les jambes, les pieds. Il pourra relever le bassin pour attraper ses pieds, et jouer avec par la même occasion. Cette position va lui permettre de faire de très nombreuses expériences motrices auxquelles il pourra s’adonner en toute liberté. De plus, il n’aura plus besoin de l’aide d’un parent et ainsi se sentira moins dépendant et plus sûr de lui.

La motricité favorise le développement physiologique naturel

L’être humain de par sa physiologie, son anatomie, et ses aptitudes naturelles est capable de se mouvoir seul. Un enfant n’a besoin d’aucune stimulation extérieure. Cependant, un enfant qui aura appris à faire ses propres découvertes se développera bien plus naturellement que s’il est contraint à des stimulations ou à l’utilisation d’objets l’incitant à se développer. La motricité libre est donc un moyen simple pour laisser les enfants se développer physiquement et émotionnellement. Les enfants sont plus à l’aise quand ils ne sont pas tout le temps suivis.

La motricité favorise l’acquisition de la confiance en soi

Il est reconnu que les enfants se sentent plus en confiance lorsqu’ils sont libres de tous mouvements. L’enfant qui apprend par lui-même à se mouvoir, vois sa confiance en lui renforcée par les actions qu’il entreprend. Au fil du temps, la réussite de ses entreprises va l’engager dans un chemin de confiance en lui qui va lui insuffler encore plus d’envie et de motivation pour tenter de nouvelles expériences. Non seulement l’enfant va apprendre à se faire confiance, mais en plus, cette confiance va l’aider considérablement à se développer harmonieusement. Ce sont les premiers pas vers la marche. Cette confiance acquise pourra lui permettre par exemple de vaincre la peur du noir ou la peur du silence.

La motricité libre rend l’enfant plus autonome

L’enfant qui apprend seul à se déplacer ne sera pas tributaire d’une tierce personne pour entreprendre des déplacements et des mouvements. Cet enfant verra son autonomie s’accroître au rythme de son évolution. L’enfant par ces actions volontaires va développer son autonomie beaucoup plus rapidement et beaucoup plus sûrement qu’un enfant ayant été contraint dans sa liberté de mouvement. Les enfants ont besoin d’essayer de nouvelles choses sans être sous la contrainte d’un parent. Et comme un adulte, dès qu’un enfant est en mesure d’aller jusqu’au bout de ces désirs, il devient plus autonome. Il peut depuis son bas âge commencer par prendre de petites décisions sans craindre une répercussion éventuelle.

La motricité libre réduit les tensions entre parents et enfants

L’autonomie de l’enfant lui permettant de se déplacer et entreprendre ses actions va permettre de diminuer voir supprimer les tensions pouvant alors apparaître entre enfants et parents. Prenons un exemple tout simple : pendant une promenade au parc, l’enfant est placé sur une balançoire et poussé par l’un de ses parents, jusqu’ici tout va bien. Au bout d’un certain moment, l’adulte va avoir envie de passer à autre chose et va donc descendre l’enfant de la balançoire et l’inviter à faire autre chose. Cependant, l’enfant n’est pas acteur de cette décision et donc une « crise » peut apparaître chez l’enfant qui va alors exprimer son mécontentement.
Un enfant qui est capable d’entreprendre lui-même l’action de son choix sera pleinement décideur du moment où il commence et du moment où il arrête son activité, de ce fait, aucune frustration et aucune tension n’apparaîtra.

La motricité libre réduit les dépenses

La motricité libre permet aux parents de faire des économies en n’achetant que le strict nécessaire pour bébé. Un simple tapis au sol suffit amplement pour laisser l’enfant exploiter librement les différentes possibilités de mouvements qu’il possède. Inutile donc de dépenser de l’argent dans des équipements coûteux comme le trotteur, le transat ou encore la cale bébé. Aussi, marcher pieds nus est un excellent moyen pour améliorer la mobilité des enfants. Les parents ne l’ont donc plus obligé de dépenser dans des chaussures et autres.
En outre, lorsque les enfants sont libres, ils ne demandent pas assez de jeux ou de jouets. Tout ce qui les entoure constitue déjà une distraction suffisante. Il ne sera donc plus nécessaire de dépenser inutilement pour acheter des jouets qu’il n’utilisera peut-être jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.