La méthode Montessori adaptée au jeune de 12 à 18 ans

La méthode Montessori est l’une des méthodes pédagogiques les plus utilisées dans le monde. Elle est en effet utilisée pour accentuer la découverte et l’apprentissage par les enfants dans leur évolution. Elle vise à ce que l’éducation de tout enfant soit construite sur différents pans de sa personnalité. Quelles sont les bases de la méthode Montessori ? Découvrez dans cet article les différents moyens utilisés par la méthode Montessori dans l’éducation d’un jeune adolescent de 12 à 18 ans.

Le respect de l’enfant

En effet, le respect de l’enfant constitue la première base de toute la méthode Montessori. Maria Montessori, la fondatrice de cette méthode croyait que les enfants méritent également d’être respectés. Ce respect doit être donné à ceux-ci de telle sorte qu’il ne dérange pas leur concentration. Ce respect inclut le fait de laisser les enfants d’apprendre d’eux-mêmes. Aussi ceux-ci doivent avoir la liberté de faire des choix et de faire des choses par eux même.

L’auto construction de l’enfant

Pour l’auteur Maria Montessori, les enfants grâce à leurs impulsions intérieures travaillent pour se construire. Ainsi, ceux-ci ne peuvent pas se développer et développer leurs esprits dans un environnement vide. Ce développement ne se ferait qu’avec l’aide du travail. L’environnement dans lequel les enfants doivent travailler doit être préparé et disposer d’instruments qui leur permettront de s’exercer avec leurs mains. Ces différents exercices choisis par les enfants leur permettront de développer de manière volontaire leurs esprits.

La normalisation

Comme autre base de la méthode Montessori, il y a la normalisation. Celle-ci prend en compte le développement psychique de l’enfant. Ainsi, l’enfant n’a pas encore toutes les capacités. Mais, il a plutôt la capacité de les développer. L’esprit humain se construit grâce au travail de l’enfant en interdépendance avec le monde. Ainsi cette construction met en activité sa main, ses sens et sa raison. C’est le concept de la normalisation.
Ce concept est souvent retrouvé chez un enfant qui  :
• est souvent concentré et spontané ;
• Qui obéit et qui est autonome ;
• Qui est lui-même discipliné ;
• Qui coopèrent vite ;
• Qui aime l’ordre ;
• Qui aime le silence ;
• Qui aime le travail.
Ces différentes aptitudes de l’enfant sont développées grâce à l’application de la méthode Montessori.

La liberté et la responsabilité

L’un des fondements principaux de la méthode Montessori est la liberté. En effet, cette théorie prend sa source de trois composantes. D’abord, l’enfant en autoconstruction. Ensuite, il y a les adultes qui guident l’enfant. De plus, il y a l’environnement qui y joue un rôle. Celui-ci peut être physique ou humain. L’enfant qui s’autoconstruit apprend à vivre dans son propre monde. Après il est obligé d’interagir avec d’autres êtres humains. Ainsi selon la théorie de Montessori, le fait d’être capable de faire le choix de ses actions est la liberté. C’est également la capacité d’agir soi-même, sans l’exercice d’un contrôle extérieur.
Quand cette liberté est donnée à l’enfant d’agir avec liberté dans son milieu, celui-ci est incité à se développer de manière naturelle. Dès lors, l’enfant est en paix avec l’environnement dans lequel il se développe, mais également avec l’adulte qui lui a aménagé cet environnement. La croissance de l’enfant n’est pas uniquement favorable à l’environnement dans lequel il vit. Cela est également favorable à l’environnement dans lequel il meut avec la présence d’autres personnes.
Concernant la responsabilité, son développement doit se faire en fonction de l’âge et de l’étape de développement de l’enfant. En effet chaque âge a sa compréhension de la responsabilité. Elle doit être purement sociale. Son enseignement doit être concret, pratique et matérialisé. Dans cet enseignement, il faudra qu’il fasse attention aux autres enfants. il devra également connaitre les limites de l’environnement dans lequel il est et pouvoir agir dans ceux-ci.

Les aptitudes humaines

Elles ont été développées par Maria Montessori puis par son fils. Elles sont l’une des plus grandes bases de la pédagogie. Pour Maria Montessori, l’instinct ou le besoin de l’être humain est en effet une aptitude. Ainsi elle a nommé comme aptitudes humaines, l’esprit mathématique, l’exploration, l’imagination, l’abstraction, l’adaptation. S’en suivent, la manipulation, le besoin de vivre en groupe, le langage, la répétition et les besoins spirituels.

Le respect du rythme de chaque enfant

Les enfants sont de nature curieuse. Ainsi, il faudrait se baser sur les besoins de ceux-ci et respecter leurs rythmes. Le parent ou éducateur a la responsabilité d’observer et de guider l’enfant à faire ses choix. En laissant l’enfant découvrir et explorer sans intervenir, celui-ci pourra trouver des solutions aux différents problèmes auxquels il se retrouve confronté. En le laissant évoluer à son rythme et en l’observant, l’éducateur pourra comprendre ses besoins, ses difficultés.

S’appuyer sur les périodes sensibles de l’enfant

Chaque étape où l’enfant développe un besoin de connaissances est appelée période sensible. Au cours de cette période, l’enfant est intrigué et absorbé par tout ce qu’il voit. Chacune de ces étapes représente un moment pédagogique pour l’enfant. Il peut donc acquérir au cours de cette période de nouvelles connaissances sans méthode formelle et avec beaucoup d’aisance.

Qu’est-ce que la phase de développement de 18 à 24 ans ?

Encore Appelée période sociale, la période de 12 à 18 ans est une période d’intenses transformations physiques et mentales. C’est la fin de l’enfance et la période de puberté marque le début d’une telle phase. Maria Montessori la qualifiait de seconde naissance. En effet, les changements subis au cours de cette étape rendent l’enfant fragile mentalement comme physiquement. C’est une période assez difficile pour l’adolescent dont le corps se transforme.
Ainsi, l’adolescent au cours de cette période se révolte contre l’autorité et surtout contre l’injustice. L’adulte devra donc être respectueux et honnête. Il y a une caractéristique fondamentale à l’adolescence qui est l’esprit humaniste. En effet, l’enfant de 12 à 15 ans éprouve le besoin de tout savoir sur l’humanité. Il veut également contribuer au bien-être de la société dans laquelle il se trouve. Il faudra donc accorder de l’importance à ses différentes actions aussi minimes qu’elles soient.
Au cours de la période de l’adolescence, l’enfant développe sa personnalité. Ainsi, il a besoin de liberté et d’indépendance. Mais il faudrait lui imposer des limites afin qu’il puisse être ordonné et progresser dans sa vie de futur adulte. Lorsque les besoins de l’adolescent ne sont pas pris en compte, celui-ci finit par se rebeller. Ainsi, il finit par manquer de confiance en lui et dévéloppe de ce fait, un complexe d’infériorité.

Comment accompagner l’adolescent avec la méthode Montessori ?

Pour accompagner l’adolescent de 12 à 18 ans, le parent doit pouvoir comprendre ce qui se passe dans la tête et le corps de son enfant. Ainsi, il doit se montre r compréhensive et bienveillant. Il doit donc comprendre que la rébellion de son enfant est due aux changements hormonaux qui s’opèrent dans son corps. En tant que parent ayant vécu cette période, il doit pouvoir être attentif aux besoins de l’enfant.

Sur le plan physique

Les parents doivent veiller à l’alimentation de l’enfant. À cause de la fatigue due aux différents changements du corps, l’enfant éprouve le besoin de bien se nourrir. Aussi, l’environnement joue un rôle important dans cette étape de la vie de l’enfant. Ainsi, Maria Montessori recommande, un environnement avec des activités en plein air et au soleil pour l’adolescent. Les promenades, les activités physiques, les bains et la natation pourront aider l’adolescent à mieux se détendre et à bien vivre cette étape de sa vie.

Sur le plan intellectuel

À cette étape de leur vie, les adolescents éprouvent le besoin d’expérimente le travail en entreprise. Ainsi, le parent devra l’aider à trouver des petits stages ou simplement l’y encourager. Cela permet à l’adolescent de comprendre e quelle manière fonctionne le monde du travail et le monde des adultes. À cause des différents changements intellectuels qui s’opèrent dans le corps de l’enfant, il est recommandé aux parents de ne pas leur exiger des efforts intellectuels. À cette periode, la capacité intellectuelle de l’enfant est réduite à 60 % de la capacité maximale.
Maria Montessori recommande aux parents de proposer à leurs enfants des activités pouvant leur permettre de se développer tout en tenant compte de leurs processus mentaux. Ces activités favoriseraient leur indépendance économique. Cela leur permettrait également de mieux s’organiser financièrement.

Sur le plan social

L’adolescent a un besoin de se sociabiliser au cours de cette étape de son développement. Ainsi, il est de plus attiré par des groupes. Pour parer à cela, les parents grâce aux centres et aux écoles Montessori, pourront permettre à l’enfant de se sociabiliser de connaitre d’autres adolescents comme eux. Tout cela sous le regard attentif des éducateurs.

Sur le plan émotionnel

La période de 12 à 18 ans est la période où l’adolescent est très instable émotionnellement. Il accorde plus d’attention aux faits et gestes de ceux qui l’entourent. C’est à cette étape que l’enfant a besoin de plus d’attention, car il ressent l’impression d’être tout le thème incompris. C’est également à cette étape que, par manque d’attention des parents, le jeune adolescent développe des sentiments tels que  :
• Le manque de confiance en sa personne ;
• Les sentiments et complexes d’infériorité ;
• La paresse ;
• Le cynisme ;
• La dépendance ;
• L’anxiété et la dépression.
Il est donc du devoir des parents au cours de ces périodes d’entourer leurs enfants de plus d’amour et d’affection. Aussi, il faudra leur apprendre à se valoriser et à s’aimer. les centres et écoles Montessori pourront aider l’enfant à mieux se connaître et s’accepter. À travers les différentes activités proposées dans ces centres et écoles Montessori, le jeune adolescent se sent plus entouré et ressent toute l’attention et l’amour dont il a besoin. Ce qui lui permet de plus avoir confiance en lui.

Quelles sont les activités recommandées par la méthode Montessori ?

Pour être libre et mieux se sentir dans la société das laquelle il est, Maria Montessori recommande plusieurs activités au jeune adolescent. La plus principale est la ferme. En effet, l’activité en ferme permet à l’adolescent de mieux se rapprocher de la nature et des animaux. C’est le concept Erdkinder qui signifie enfant de la terre. Ainsi, dans la ferme, le jeu adolescent pourra choisir son propre me d’organisation et s’assurera de la répartition des taches. Aussi, cette méthode pourra li permettre de connaitre son mode de production et de vente. Cela lui permettrait de subvenir seul à ses besoins.
En effet l’adolescent ressent le besoin de vivre en société et hors du contexte familial. Il veut pouvoir connaitre la vie en société, y participer et tirer des bénéfices. À travers la ferme, l’adolescent pourra faire des rencontres et se sociabiliser. La ferme offre la possibilité aux jeunes adolescents de produire, de faire des travaux scientifiques et manuels. Cela leur permet d’échanger et d’entrer en contact avec la société par le biais d’un comptoir ou d’une boutique. Dans ceux-ci, l’enfant pourrait vendre ses différents produits de la ferme et en tirer des bénéfices.
L’éducation des enfants et surtout des adolescents est assez importante. La méthode Montessori permet aux enfants de se sentir mieux. Elle permet également aux parents de pouvoir intégrer leurs enfants dans la société et de se montrer plus attentifs envers eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.