Comment poser les limites à un enfant de 2 ans et moins ?

La vie d’un enfant se résume à l’exploration et à la satisfaction de sa curiosité. Ainsi, l’enfant dès l’âge de petite enfance se lance dans des découvertes et des expériences, où, il effectue des actions qui peuvent se révéler merveilleuses, mais aussi dangereuses. Dès lors, il devient obligatoire de l’encadrer afin de s’assurer qu’il fasse toujours les bons choix. Pourquoi établir des règles aux enfants ? Comment poser les limites à un enfant de 2 ans et moins ? Découvrez les réponses à ces questions dans cet article.

Pourquoi établir les règles aux enfants ?

Les règles assurent la sécurité des enfants. Elles leur évitent toutes blessures dans leurs tentatives d’explorations. Aussi, servent-elles à encadrer les enfants. Elles leur permettent de reconnaître les bonnes actions, des mauvaises, et les préparent à vivre de manière correcte dans la société. D’ailleurs, sans encadrement, il est clair qu’un enfant puisse se sentir perdu et angoissé en raison de sa grande liberté. D’où l’importance d’établir de bonnes règles pour les aider à mieux vivre.

Comment poser les limites à un enfant de 2 ans et moins ?

Le fait de poser les limites à un enfant entre l’âge de 2 ans ou moins peut se faire de plusieurs manières. Tout d’abord, il est essentiel d’établir un nombre de pratiques pour initier l’enfant aux bonnes mœurs. Aussi, il faudra formuler des recommandations claires, courtes et adaptées à son âge. Et enfin, finir, par des conseils et des directives pour l’aider à mieux se comporter dans ses différents agissements.

Formuler un petit nombre de pratiques pour initier l’enfant aux bonnes mœurs

L’enfant dès son âge de petite enfance doit apprendre les conduites à tenir en public. Ainsi, selon qu’il soit dans sa deuxième année ou moins, on pourrait l’enseigner une règle, sur laquelle il s’appliquera. Cela pourrait être des conduites qu’il est sensé adopter envers ses amis ou la manière dont il pourrait ranger ses jouets.

Offrir au maximum, un cadre sécurisé pour minimiser les risques de dangers ou de mauvaises conduites

Les enfants sont de nature curieuse et turbulente. Bien que des règles soient établies, il se pourrait qu’ils s’adonnent à d’autres pratiques mauvaises. Pour cela, minimiser les risques en offrant un cadre sécurisé serait judicieux. Un cadre contenant moins d’objets blessants dépourvus tout objet en verre, comprenant des objets en plastique serait un endroit idéal à cet effet.

Accompagner l’enfant dans les exercices

En effet, lorsque l’enfant pose des actes interdits, surtout à son petit âge, les règles ne suffisent pas pour le corriger. Il est donc nécessaire de les suivre pour s’en assurer. Ainsi, l’accompagner dans la résolution serait un meilleur moyen. Il serait judicieux de le déplacer pour une pièce si nécessaire. De cette manière, il pourrait se distraire sans être interloqué à chaque instant.

Adapter votre langage

Lorsque l’enfant commet une action interdite, il est recommandé d’opter pour des mots simples, ne renfermant aucune once de colère, comme : « stop ! ». Recourir à un terme comme « non » serait disconvenu, car, il est employé avec un ton colérique. Alors, l’enfant ne serait pas blâmé et ne verra pas apparaître un froncement sur votre visage.

Dire à l’enfant ce qu’il est censé faire que ce qu’il ne doit pas faire

Les interdits sont plus difficiles à faire comprendre aux enfants, plus particulièrement s’ils ont moins de 2 ans. En effet, plusieurs études montrent que les enfants n’arrivent pas à traiter la négation. Quand on leur demande d’effectuer une action en utilisant la négation, les enfants décèlent une affirmation en lieu de ses propos.
Il existe plusieurs techniques pour définir des règles aux enfants. En premier lieu, il faudra commencer par la formulation de petites pratiques pour les introduire les initier aux bonnes mœurs. Ensuite, leur offrir un cadre sécurisé pour leur permettre d’être moins exposés aux objets cassants. Les accompagner dans leurs exercices. Aussi, leur dire les actions qu’ils sont censés effectuer en dépit de celles qu’ils ne doivent pas faire. Plusieurs règles et techniques restent à explorer pour définir efficacement les limites de ses enfants. Les conseils d’un professionnel (un pédiatre) permettront d’employer des techniques adaptées à l’attitude de votre progéniture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.